La presse en parle

Depuis quelques semaines des bruits circulent sur notre mouvement, voici un des articles qui en fait état.

vendredi 24 mai 2013


na50_3526889_1_px_470_

Ludovic Le Merrer, devrait prendre la tête d’une liste réunissant la droite et le centre aux prochaines municipales.

Photo : Archives Ouest-France

La droite et le centre, deux oppositions actuellement divisées, préparent une liste en commun pour 2014. Le leader est enfin trouvé.

Chaque semaine, les représentants locaux de l’UMP et les centristes du Modem et de l’UDI se réunissent et multiplient les contacts. La sortie du ring voilà un mois, de Kevin Izorce, tête de liste Modem en 2008, opposé à toute union avec l’UMP, a permis de mettre les bouchées doubles au projet de rapprochement entre les deux composantes.

Un nouveau leader est même apparu en la personne de Ludovic Le Merrer, directeur depuis 2009 de deux résidences pour personnes âgées dépendantes de Saint-Nazaire, gérées par la fondation Caisse d’épargne. Juriste de formation, il a été inspecteur de l’action sanitaire et sociale à l’école de la santé publique à Rennes, avant de devenir directeur d’établissements de santé.

Désirs de ville

Il préside le cercle de réflexion nommé Désirs de Ville, composé « de socioprofessionnels nazairiens de tous horizons, sans clivage partisan, qui débattent chaque semaine autour d’un thème, » explique Ludovic Le Merrer. « Avec des personnes de centre gauche, de centre droit, de droite, des écologistes, des salariés du privé, du public, de l’industrie et de l’artisanat, des retraités, des étudiants, des chefs d’entreprise, des élus de l’opposition. Seuls les extrêmes sont exclus ! »

Avec cet outil, Ludovic Le Merrer veut proposer « une alternative crédible aux Nazairiens, un projet ambitieux, novateur, réaliste, une nouvelle énergie, de nouvelles têtes. » En résumé un projet et une liste.

Tous les matins en se rasant

Le président du cercle se défend d’être obsédé par la tête de liste. « Je n’y pense pas tous les matins en me rasant. La preuve, je porte la barbe ! » plaisante-t-il en parodiant la déclaration d’un candidat à la présidentielle 2007.

L’UMP de Loire-Atlantique doit confirmer dans quelques jours qu’elle accepte de confier les commandes de la liste à ce centriste qui fait consensus chez les militants. « C’est un calme qui dégage de l’autorité », indique l’un d’eux qui se réjouit de voir émerger une nouvelle personnalité, après toutes les turpitudes traversées localement par l’UMP et le Modem depuis 2008.

Les discussions sur le contenu du programme comme les négociations sur les noms qui figureront sur la liste ne sont pas achevées. L’UMP ne revendiquera que la moitié des dix premiers noms, le nombre d’élus probable si la liste doit se contenter de siéger dans l’opposition. Le parti de Jean-François Coppé renonce au leadership de la liste et au fauteuil éventuel de maire et président d’agglomération en cas de victoire.

On pourrait retrouver dans cette liste plusieurs sortants des groupes UMP et centriste du conseil municipal. Jean-Louis Garnier tête de liste UMP en 2008, devrait aussi trouver sa place dans cette liste mais pas dans les dix premières places.

Cyrille Pitois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s