La grande désillusion

Aujourd’hui c’est le grand déballage, chalands et badauds se précipitent pour se retrouver et faire de bonnes affaires dans les rues du centre ville de Saint-Nazaire…

Enfin c’est ce qui était prévu par les commerçants, la mairie et la CCI mais, faute de participants, cet événement commercial a dû être annulé.

Comment est-il possible qu’une ville comme la nôtre ne puisse réunir un nombre suffisant d’exposants ? L’une des raisons est évidemment le manque d’attractivité de notre cité, je le déplore, mais l’équipe qui dirige notre ville depuis trente ans n’a jamais su se mobiliser sérieusement autour de ce sujet pourtant vital.

Cet exemple est malheureusement révélateur d’un manque de volonté, mais surtout d’incompétence. D’après la presse cela fait plusieurs mois que le travail de préparation de la grande braderie a débuté. Quel loupé !  L’économie est une notion totalement ignorée de nos chers élus municipaux, l’idéologie qui les anime déconsidère totalement entrepreneuriat et activité économique. Au point que le pôle attractivité, dirigé par M. le maire adjoint Eric Provost, ne s’occupe que très peu d’économie mais plutôt de culture, de sport, de loisirs, de tourisme, des grands événements, des relations internationales… Bref de tout sauf d’attractivité économique.

Évidemment les grands perdants de cette histoire sont nos commerçants et plus largement toute notre ville. Si cette situation ne vous convient plus, rejoignez nos rangs.

Ludwig Rostucher – Secrétaire de DésirS de Ville

Bon été à tous

Bonjour à tous

Je suis très heureux du soutien officiel apporté le 2 juillet dernier par les instances nationales de l’UMP et la section locale du MoDem le 3 juillet à notre démarche citoyenne d’ouverture. Les très nombreux messages de soutien que nous recevons chaque jour à élargir encore davantage notre cercle, nous motivent encore plus à poursuivre notre démarche.

Notre démarche de rassemblement et d’ouverture a fait des émules , c’est une bonne chose pour la démocratie, il nous appartient desormais de convaincre les nazairiens que le changement de cap passe par nous, qui sommes les seuls à proposer une ouverture cassant les frontières idéologiques traditionnelles droite – gauche. Nous ambitionnons apporter un nouveau souffle  démocratique à St Nazaire.

Comme je l’ai précisé par voie de presse , le cercle termine ses travaux avant la trève estivale. 250 propositions innovantes ont été formulées par les membres du cercle. Il nous faut desormais en faire la synthèse et prioriser  les actions que nous jugerons réalistes et porteuses d’espoir pour notre ville.

Il appartiendra aux nazairiens par la suite de juger des propositions faites et de choisir en toute connaissance de cause.

Nous sommes collectivement fiers d’avoir initié cette nouvelle dynamique. Les freins et barrages qui nous sont opposés sont nombreux mais comme le temps, le moral est au beau fixe et toutes voiles dehors nous ménerons Saint Nazaire à bon port.

Kenavo

Le Président

Ludovic Le Merrer

Saint-Nazaire Municipales 2014 : l’UMP dit oui à « Désirs de ville »

Cette fois, c’est officiel. Mardi, la commission nationale de l’UMP à Paris a validé le soutien au cercle “Désirs de ville”, dans la perspective des prochaines élections municipales. Jean-Louis Garnier, chef du groupe UMP au conseil municipal, a été désigné référent pour mener les discussions au sein de ce qui n’est encore qu’un groupe de réflexion et de discussion entre personnalités de droite, centristes et du Modem. “Il nous faut aussi des représentants du secteur privé qui ne soient pas des figures habituelles de la scène politique locale”, souhaite Jean-Louis Garnier. Dans cette affaire, l’UMP ne revendique “ni poste de maire ou de président de la Carene”.

Ludovic Le Merrer, président du cercle et tête de liste pressentie, se dit “très heureux de ce soutien à notre démarche qui se veut citoyenne et non clivante avant tout. Le cercle termine ses travaux avant la trève estivale. 250 propositions innovantes ont été formulées. Le mois de juillet permettra aux instances dirigeantes d’en faire la synthèse, de sélectionner et de prioriser les actions composant le projet qui sera par la suite soumis au jugement des Nazairiens”.

Julien Bouliou

L ‘écho de la presqu’ile