Inauguration (article de Presse Océan)

En inaugurant sa permanence de campagne, Ludovic Le Merrer a décoché ses premières flèches.

Ils ont tous eu leurs cinq minutes pour s’exprimer. Les élus de l’opposition en premier. Comme Josette Emonidès (Modem) qui a pu remarquer comme « tout est cloisonné, fermé à Saint-Nazaire. On est suspect si on n’est pas au PS« .

Et de considérer que le manque d’humanité de la majorité actuelle s’était illustré au travers de deux faits divers: la grève de la faim de la commerçante du magasin Geneviève Lethu et la découverte de la famille recluse. « Oubliée depuis trois ans dans son logement social. La réaction de la majorité a été très virulente quand j’ai posé des questions« .

Jean-Louis Garnier, conseiller municipal UMP, espère que « 2014 soit l’année de la liberté et du bonheur chez nos habitants« .

Pierre Bastida a quant à lui souligné que Désirs de Ville (nom de la liste emmenée par Ludovic Le Merrer) incarnait « le nouveau souffle » susceptible d’intéresser « ceux qui veulent que Saint-Nazaire soit libérée du carcan idéologique« .

Si ceux qui se sont exprimés samedi matin n’ont pas tu leur appartenance politique, tous ont pris soin de rappeler qu’il n’y aurait pas de « professionnels de la politique » sur la liste Désirs de ville.

Ludovic Le Merrer a en effet souligné que ceux qui l’entoureront seront « des socio-professionnels compétents et représentatifs. Parce que je ne suis pas un politicien, je suis un citoyen« .

Ville dortoir

Une conception qu’il veut à l’opposé de celle du candidat socialiste David Samzum qui compte les places qu’il attribue au PS, et aux partis partenaires…

Et la liste ne sera pas « une simple liste de droite. Ma démarche explose le clivage droite-gauche. Car qui a intérêt à ce qu’on maintienne ce clivage, cet apartheid politique?« .

L’équipe de Désirs de ville a commencé à rencontrer les Nazairiens « et l’accueil est formidable. On sera présent au marché, on fera du porte à porte, on organisera des cafés-citoyens, des réunions publiques. Aucun quartier ne sera oublié. »

Ludovic Le Merrer dévoilera sa liste et son projet en février. « En mars, les Nazairiens auront le choix entre la poursuite de la transformation de Saint-Nazaire en ville dortoir ou la transformation de Saint-Nazaire en nouvelle Californie bretonne ».

M.C.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s