Article du groupe « DésirS de ville » dans le Saint Nazaire Magazine de septembre 2014

au-pourcentage-ou-au-forfait--5412DésirS de Ville

Agonie des commerces à Saint Nazaire :
Ecolo-socialo-communistes : « Responsables mais pas coupables ?».

Vouloir nous faire croire que la fermeture des commerces en centre ville est un processus inéluctable et que coller des adhésifs sur les vitrines fera renaître le centre ville est une tromperie totale.

Les élus politiques locaux ont une lourde responsabilité dans l’expansion des zones commerciales périphériques, largement à l’origine de l’agonie des centres-villes en France.
Regardons Saint-Nazaire : 3 centres commerciaux en périphérie immédiate : Océanis, L’immaculée, Trignac. Sans compter le développement des centres commerciaux de La Baule, Guérande, Savenay, St Brévin les Pins.
Lors du dernier conseil municipal, malgré le nombre exponentiel de cellules commerciales vides en centre-ville, la majorité socialo-communiste soutenue par ses alliés écologistes a voté à l’unanimité l’extension de la zone commerciale de l’immaculée. Plus de béton, plus de hangars, moins de verdure ne pose pas de problème aux alliés écologistes de la majorité municipale.

En Mars 2009, Jean-Paul Charié, député UMP du Loiret, a publié un rapport sur l’urbanisme commercial. En France, 70 % du chiffre d’affaires commercial est réalisé en périphérie des villes, contre 30 % en Allemagne. Cherchez l’erreur !!!
Les hypermarchés raisonnent en termes de flux de voitures et de zones de chalandise : ils com-mencent par aspirer les consommateurs des centres-villes en attendant que les lotissements viennent boucher les trous du maillage routier que les élus locaux auront sciemment encouragés et favorisés.

La priorité numéro 1 : l’emploi des nazairiens.

Alors que le chômage a augmenté de plus de 4 % en un an à Saint Nazaire, doit-on considérer qu’il y a trop d’emplois pour envisager retirer aux chantiers navals des commandes signées et se contenter de vagues promesses de commandes à venir ? Espérons que nos gouvernants ne se plieront pas aux pressions exercées notamment par les autorités américaines pour annuler les commandes des mistrals à destination de la Russie.

La concurrence entre chantiers navals dans le monde est féroce. Pour survivre, les chantiers navals nazairiens ont fait, il y a plusieurs années, le choix stratégique d’une orientation militaro-civile de leurs productions. La diversification était alors devenue vitale. Le contrat pour les deux portes hélicoptères représentant 1,2 milliards d’euros et 600 emplois était arrivé à bon port à une période où les chantiers allaient très mal. Un contrat une fois signé est ferme et définitif et tient lieu de loi entre les parties. Il en va de la réputation de nos chantiers que de respecter ses engagements contractuels.

Retrouvez l’intégralité de nos interventions au conseil municipal et à la Carene sur notre site internet : http://www.desirsdeville.com
desirsdeville@gmail.com

Pour tout rendez-vous, contactez le 02 40 00 42 10

Ludovic Le Merrer, Florence Beuvelet, Jean-Michel Texier, Virginie Boutet-Caillé, Dominique Trigodet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s