Conseil municipal du 21 Novembre 2014 : Les élus de DésirS de Ville courageux et opiniâtres face à l’arrogance et à la suffisance du pouvoir socialiste

10541807_709533989129117_104421675026167577_n

Interventions des élus du groupe DésirS de Ville, l’union du centre et de la droite à Saint-Nazaire, au conseil municipal du 21 novembre 2014.

https://desirsdeville.com/interventions-des-elus-au-conseil-municipal/

http://fr-fr.facebook.com/ddvsaintnazaire

 Synthèse des interventions du groupe DésirS de ville : 

– Nous avons proposé au Maire de signer la charte Anticor (anticorruption) qui prône une nouvelle éthique en politique et la lutte contre tous les conflits d’intérêt : Les 5 élus de DésrS de Ville ont signé cette charte. Le Maire de Saint-Nazaire, David Samzun, a refusé en séance de la signer.

– Alors que Monsieur le Sous Préfet, nous avait rétablis dans notre droit d’expression en tant que groupe majoritaire d’opposition en obtenant davantage de place dans la page « oppositions » du magazine municipal, Monsieur le Maire, David Samzun,  a décidé de détourner le sens de la loi en appliquant la proportionnelle intégrale en incorporant les élus du groupe majoritaire. Il a réduit de plus de la moitié le nombre de mots auquel avait droit chaque élu de l’opposition. Une telle démarche trahit son objectif à peine dissimulé : Bâillonner l’opposition et endormir les nazairiens.

Subvention à TELENANTES : Nous sommes intervenus pour interroger la majorité municipale sur l’intérêt pour St Nazaire de soutenir une télévision 100% nantaise à l’audimat plus que confidentiel.

Transfert de la salle Jacques Brel vers l’alvéole 12 de la base sous marine : Nous avons interpellé la majorité municipale sur la gabegie financière d’un tel projet mené au forcing, qui plus est dans la base sous marine dont la mairie ne connait même pas les coûts annuels d’entretien. Un véritable palais des congrés à un autre endroit bien plus adapté aurait eu davantage de sens. Le coût du theâtre avait été estimé à 8 Millions , il a coûté 23 millions. ce projet de cube dans la base avait été voté à 7 millions , il dépasse déjà les 10 millions.  Qu’importe pour la majorité socialo-communiste et verts, c’est l’argent des autres.

– Médiathèque : nous avons salué le réapprovisionnement en livres neufs et avons proposé d’ouvrir la médiathèque  jusqu’à 21 h une à deux fois par semaine.

– Adhésion à FACE : Nous avons précisé à nouveau qu’il ne fallait pas confondre générosité individuelle et collective et avons refusé de voter favorablement à l’adhésion de la commune à cette association. A chacun de prendre ses responsabilités et soutenir des associations sur ses propres deniers au lieu d’utiliser à chaque fois les deniers publics.

– Nous avons enfin remercié la majorité municipale de mettre en application les actions concrètes que nous proposions dans notre programme des municipales : Fête foraine en centre ville. Nous ne pouvons que les encourager à appliquer les 199 autres actions concrètes que nous proposions.

 

 

Nomination de Florence Beuvelet et Ludovic Le Merrer comme Référents ANTICOR pour la Loire-Atlantique

anticorCommuniqué de Presse

St Nazaire le 16 novembre 2014

Nous avons l’honneur de vous informer que nous avons été nommés par l’association nationale ANTICOR, référents Anticor pour le groupe local du département de Loire Atlantique.

C’est une grande responsabilité qui nous est déléguée et nous en sommes très fiers.

L’association ANTICOR  est une association nationale qui regroupe des élus et des citoyens de toutes tendances politiques, ayant décidé de s’unir pour lutter contre la corruption et pour réhabiliter la démocratie représentative.

Dans le cadre de nos nouvelles missions, nous proposerons vendredi 21 novembre 2014 en conseil municipal, au Maire de Saint-Nazaire, à l’instar de ce qu’a fait la ville de Limoges, de  signer la charte éthique des collectivités territoriales avec ANTICOR.

Cette charte est composée de 11 points classés en 3 parties :

– Les engagements des élus

– La démocratie locale et son contrôle

– La gestion des finances publiques

La création de la commission Ethique et Transparence, est la clé de voûte de la charte, Emile-Roger Lombertie, maire UMP de Limoges, est devenu le premier élu des villes de plus de 100 000 habitants à avoir institué une telle commission. Cette commission sera composée par exemple à parité de neuf élus et neuf citoyens. Ces derniers seront proposés à la proportionnelle par la majorité et l’opposition, plus un représentant d’Anticor.

Elle a pour ambition de lutter contre les conflits d’intérêts, les dérives de l’attribution de marchés publics, de favoriser le libre accès à l’information pour les élus y compris ceux de l’opposition, ou encore la transparence de la comptabilité et des traitements des élus. 

Après avoir sollicité la mairie de Saint-Nazaire, nous solliciterons l’ensemble des maires du département pour signer cette charte.

Ethiquement votre,

Florence Beuvelet,

Ludovic Le Merrer,

Conseillers municipaux et communautaires

Référents Anticor du groupe local du Département de Loire Atlantique

GL44@anticor.org

http://www.anticor.org/

Les 5 élus de DésirS de Ville, l’union du Centre et de la Droite à Saint-Nazaire, pour une Bretagne à 5 départements : Manifestation devant la permanence de Mme la Députée Marie-Odile Bouillé

elus manif deputemanif bretons depute manif bretons depute mairie Le comité local de Saint-Nazaire de Bretagne réunie avait appelé à un rassemblement citoyen devant la permanence de Marie-Odile Bouillé, comme devant celle des 36 autres députés bretons, afin de l’encourager à répondre à la demande de la population, sans cesse renouvelée depuis 40 ans, à plus de 70%, en s’engageant en faveur de la Réunification de la Bretagne au cours des débats qui auront lieu la semaine prochaine à l’ Assemblée Nationale.

Ce samedi matin , les élus de DésirS de Ville ont donc manifesté devant la permanence de la députée de Sant-Nazer pour lui demander de respecter la volonté populaire qui exige la réunification de la Bretagne !

Nous avons ensuite défilé dans la bonne humeur en ville et le collectif pour une Bretagne réunifiée a obtenu audience auprès de l’adjoint au maire, M. Renevot.

Les élus de DésirS de Ville soutiennent la nouvelle filière de déconstruction de navires à Saint Nazaire. Projet soutenu pendant la campagne des municipales

le-port-nantes-saint-nazaire-pourra-deconstruire-des-navires

http://www.ouest-france.fr/navale-le-port-nantes-saint-nazaire-pourra-deconstruire-des-navires-2972442?utm_medium=social_cm&utm_source=of44

C’est officiel ! Le Grand port Maritime pourra déconstruire des navires. Il vient d’obtenir l’autorisation d’une installation classée pour la protection de l’environnement.

Cela lui permettra d’utiliser ses cales pour désosser et envoyer des navires à la ferraille. La demande lancée il y a un peu plus d’un an avait pu paraître surprenante alors que les élus locaux s’étaient toujours opposés à faire de Saint-Nazaire un port de déconstruction. L’inoccupation des cales une partie de l’année, les sollicitations des acteurs de traitement des déchets (seul Bordeaux peut déconstruire sur la façade Atlantique) ont fait changer d’avis les décideurs locaux et le port. La présence depuis cinq ans dans le port de Saint-Nazaire du Zortürk, un cargo difficilement réparable avait fini de motiver le dossier. Ce dernier vient d’ailleurs de rebondir puisque l’armateur a obtenu une nouvelle chance de réparer le navire qui doit être mis en cale sèche vendredi ou lundi.

La liste Désirs de ville dynamique était la seule liste à avoir soutenu ce projet de développement industriel et avait matérialisé ce soutien en posant devant le zortürk, via l’affiche de campagne officielle. P1

De nombreux emplois à la clé.

Article des élus de Désirs de Ville, l’Union du Centre et de la Droite, dans le Saint-Nazaire Magazine de novembre 2014

au-pourcentage-ou-au-forfait--5412

DESIRS DE VILLE : L’UNION DU CENTRE ET DE LA DROITE (UDI – MODEM – UMP)
Les élus de DésirS de Ville, l’union du centre et de la droite à Saint-Nazaire ont multiplié les interventions lors des derniers Conseils Municipaux et communautaires, lors des commissions de la ville et de la Carene pour faire valoir des désaccords profonds mais également pour formuler des propositions.
Nous sommes CONTRE :
– La limitation des libertés individuelles des habitants en matière de ravalement de façade et de clôtures privées. La loi simplifiait les démarches, St Nazaire les alourdit ;
L’encadrement des loyers demandé par la majorité municipale : une mesure démagogique et contre- productive faisant fuir les investisseurs. Pour que les loyers diminuent, il faut davantage de logements adaptés à la demande ;
– Les dépenses somptuaires de rénovation de la salle du Conseil Municipal : un caprice à 400.000€ ;
– L’augmentation des bases des taxes foncières des commerces et des taxes sur les surfaces commerciales. Le sous-groupe dissident « st nazaire centre droit » a voté comme la majorité municipale favorablement à cette nouvelle augmentation d’impôts des commerçants ;
– Une politique culturelle du paraître et élitiste au détriment d’une culture accessible à tous les nazairiens ;
– Le recours abusif de contractuels notamment de catégorie A à la Mairie et à la Carene.

Nous PROPOSONS :
– De tenir compte du bilan calamiteux de la politique du logement depuis 10 ans à St Nazaire : fuite des jeunes ménages, 1800 habitants en moins, 2900 logements vacants et des nouveaux logements trop petits, pour définir une stratégie urbaine répondant aux besoins;
– D’embellir la ville en enfouissant les câbles électriques et téléphoniques ;
– De concerter les habitants avant tout changement de nom de rues. Dans le n° d’octobre de Saint-Nazaire Magazine, le groupe communiste se félicitait du changement de nom du boulevard de l’hôpital en boulevard Jean de Neyman, sans concertation préalable des habitants du quartier, et alors même que cette décision a été votée après l’impression de ce magazine. Le Conseil Municipal est-il une simple chambre d’enregistrement ?
– De favoriser la création de logements pour étudiants en centre-ville et non uniquement en périphérie ;
– D’oser un référendum sur la réunification de la Bretagne ;
– De créer une commission d’attribution d’aides humanitaires en lien avec les acteurs associatifs locaux ;
– D’assurer la transparence dans les conditions de nomination des membres du Conseil de Développement et des autres instances locales ;
– De simplifier le millefeuille administratif en matière de politiques sociales pour en assurer une meilleure efficacité à un moindre coût.
Ludovic Le Merrer, Florence Beuvelet, Jean-Michel Texier, Virginie Boutet-Caillé, Dominique Trigodet
http://www.desirsdeville.com
desirsdeville@gmail.com
https://fr-fr.facebook.com/ddvsaintnazaire

Pour toute demande de rdv contactez le : 02.40.00.42.10

Le Maire de Saint-Nazaire refuse de faire respecter le droit d’expression des élus de DésirS de Ville, l’Union du Centre et de la Droite à Saint-Nazaire

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Par courrier en date du 24 octobre 2014, Le Préfet nous a rétablis dans nos droits en matière de liberté d’expression politique dans le journal municipal.

Le Préfet a demandé à Monsieur le Maire de Saint-Nazaire de nous réserver sans délai une place proportionnelle au nombre d’élus composant notre groupe ainsi que d’une police de caractères identiques à celles des autres groupes politiques pour en faciliter la lecture.

Le Maire de Saint Nazaire refuse d’appliquer le rappel à l’ordre de Monsieur le Sous-préfet en remettant aux calendes grecques le respect de notre droit d’expression et plus grave encore, il a fait modifier dans le Saint Nazaire magazine de Novembre une partie de notre texte, en l’occurrence l’intitulé de notre groupe politique en effaçant « L’union du Centre et de la Droite : UDI – MODEM – UMP » sans nous en informer avant la publication.

Ce n’est pas parce que Monsieur Valls veut se rapprocher des centristes ces derniers jours qu’il faut faire oublier l’alliance du centre et de la droite que nous incarnons désormais à Saint Nazaire.

Notre liberté d’expression en tant qu’élus majoritaires de l’opposition est en conséquence une nouvelle bafouée.

Aussi, au vu de ces éléments portant gravement atteinte au principe de légalité des actes des collectivités territoriales, et à nos droits élémentaires d’élus de l’opposition, nous avons une nouvelle fois sollicité l’intervention de Monsieur le Préfet.

Que de temps perdu pour faire valoir un droit des plus élémentaires !!!

Nous ne céderons pas !!! Nous exigeons le respect de la loi sans délai !!!

Monsieur le Maire se veut le défenseur de la démocratie participative, qu’il respecte déjà les élus de Saint-Nazaire dans leur droit le plus fondamental, le droit d’expression.

Bien cordialement

Ludovic Le Merrer

Président du groupe d’Union du Centre et de la Droite « DésirS de Ville »

Conseiller municipal et communautaire

Saint-Nazaire

http://desirsdeville.com

https://fr-fr.facebook.com/ddvsaintnazaire

le groupe ACDC, l’Alliance du Centre et de la Droite de la Carene a le soutien de l’UMP

UMP

Ci dessous l’intervention de Florence BEUVELET, élue municipale et communautaire UMP lors du conseil communautaire de Saint-Nazaire agglomération.

 

Monsieur le Président, chers collègues,

Je tiens à préciser haut et clair que c’est sans nul doute, avec le soutien des instances de l’UMP que notre groupe ACDC, l’Alliance du Centre et de la Droite de la Carene  s’est formé, contrairement à ce que j’ai pu lire dans la presse.

Là où ce sera nécessaire,  je me battrai contre les détracteurs de ma famille politique.

L’UMP est plus que jamais un parti qui veut  rassembler, et c’est grâce à l’union basée sur nos valeurs communes partagées avec l’UDI, le Modem et les personnes se sentant proches de nos idées que nous pourrons faire vivre la démocratie sur les territoires.

Monsieur le Président, chers collègues je vous remercie.

Florence Beuvelet

Conseillère municipale et communautaire UMP

Saint-Nazaire